Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

Samedi dernier se tenait le 2e Ciné-Bazar de Mediafilm au sous-sol d’une église sur St-Joseph. Un vrai de vrai bazar quoi. Dès 9h15, moi et mon bon ami Martin qui a bien voulu se lever tôt pour l’événement nous sommes rendus sur place pour tâter le trésor.

Communiqué commenté:

Le deuxième Ciné-Bazar de Mediafilm.ca, qui a aligné ses échoppes samedi dernier dans le sous-sol de l’Église Saint-Stanislas, à Montréal, a connu un franc succès [quand les tables sont déjà entourées de curieux à 9h du matin, je crois qu’on peut parler de succès], malgré un froid saisissant. Plus de 1100 personnes ont franchi son portillon, une hausse de 10 % face à sa première édition.

Les 29 exposants étaient deux fois plus nombreux que l’an dernier [les acheteurs étaient donc gagnants puisqu’ils n’étaient que 100 de plus], et une véritable tradition semble s’être instaurée. Les trésors d’occasion vendus à Ciné-Bazar comportent tant des affiches, des livres, des DVD et des cassettes de films que des photos, des projecteurs, etc., à l’adresse des cinéphiles. Des dons des distributeurs Équinoxe Films et les Films Séville ainsi que ceux de particuliers ont permis à Mediafilm.ca d’amasser 3650 $, somme destinée au programme CinÉcole, qui orchestre des sorties scolaires au cinéma dans les milieux défavorisés [voilà une excellente nouvelle]. Mediafilm.ca est une division de Communication et société, organisme à but non lucratif jadis connu sous le nom d’Office des communications sociales, qui oeuvre dans le domaine du cinéma et des communications depuis 1957 [ça explique peut-être le sous-sol d’église].

Revenons sur «une véritable tradition semble s’être instaurée». L’événement semble en effet répondre à un besoin réel, certes celui de pouvoir acheter des films et des objets plus rares que ce qu’on nous propose au club vidéo du coin, mais aussi celui de rencontrer des gens qui nous ressemblent. Au bazar, tous les types de films se côtoient – des pires navets aux plus grands chefs-d’œuvre de tous les genres – et acheteurs comme vendeurs partagent cette passion commune: le cinéma d’hier à aujourd’hui. On le sent, on le voit, on l’entend. Une petite discussion est facilement amorcée au moindre commentaire, à la plus petite exclamation.

Même si l’événement restait tel quel, ce serait déjà beaucoup, mais parions qu’il prendra encore de l’ampleur.

Notez bien, les vendeurs ont l’avantage de pouvoir acheter auprès des autres vendeurs avant l’ouverture des portes à 9h. Je me console en me disant qu’une rareté pour moi n’est pas une rareté pour un autre. Sinon, on a qu’à devenir vendeur à notre tour.

À titre d’exemple, voici ce que j’ai ramené dans mes filets:

-Le Chalet, de Jarett Mann (c’est lui qui était à la table des DVD du festival SPASM)
-Norman Granz presents IMPROVISATION (DVD de jazz)
-The Three Stooges Collection, Volume Two (je sais, personne n’est parfait)
-Days of Being Wild, de Wang Jia-Wei (Wong Kar-Wai, juste en chinois)
-À tout prendre, de Claude Jutra (sur un DVD obscur de la Cinémathèque)
-L’Ange et la femme, de Gilles Carle (VHS, d’ailleurs la plupart des cassettes étaient 2$)
-The Bad Sleep, d’Akira Kurosawa (VHS)
-The Company of Strangers, de Cynthia Scott (VHS, ONF, pour découvrir un film canadien anglais inconnu)
-Osaka Elegy, de Kenji Mizoguchi (VHS)
-Kamouraska, de Claude Jutra (VHS)
-Ascenseur pour l’échafaud, de Louis Malle (VHS)
-Brazil, de Terry Gilliam (cadeau pour maman)
-Quelques numéros de Séquences des années 60
-Une affiche du FFM de 1981

Antoine Godin


Cet article a été publié le mercredi 28 janvier 2009 à 16:19 et est classé dans DVD, Général. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire