Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

DEG C’est tout dernièrement que le DEG (Digital Entertainment Group) a publié les chiffres de ventes de l’industrie vidéo pour 2008 (territoire des États-Unis).  Le DEG est une association formée par tous les grands studios américains.
Comparativement à 2007 le marché de la vidéo a connu baisse de 5.5 %.  Alors que les consommateurs avaient dépensé 23.7 milliards de dollars en 2007, c’est 22.4 milliards qui ont été dépensés en 2008.
Sur ce $22.4 milliards de dollars $14.5 milliards auront été investit dans l’achat de DVD, en baisse de $1.5 milliard lorsque comparé aux chiffres de l’année 2007.
Les revenus générés par la location de DVD sont sensiblement les même que ceux de 2007 soit $7.5 milliards. La vente et la location de Blu-ray auront compté en 2008 pour $750 millions en revenus.
Un peu plus de 1.4 milliard de copies DVD et Blu-ray auront été vendus en 2008, une baisse de 200 millions par rapport à 2007. Le titre le plus populaire en 2008 aura été The Dark Knight avec près de 11 millions de DVD et Blu-ray d’unité vendus.

Toujours selon le DEG 25 millions de lecteurs DVD ont été vendus sur le territoire des États-Unis en 2008. Les ventes de lecteurs Blu-ray, incluant les consoles PlayStation 3, ont été estimées à 10 millions d’unités.

Tags: ,


Cet article a été publié le dimanche 18 janvier 2009 à 19:31 et est classé dans Non classé. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Un commentaire



    Patate

    dit (18 janvier 2009 à 19:45):

    Il serait intéressant, en plus de tenir compte de ces statistiques, d’essayer de tirer un portrait de l’industrie, en tenant compte des causes et des conséquences de ces statistiques.

    Par exemple, un article paru dans La Presse au début de l’automne m’a fait sauter six pieds de haut: l’article voulait que le cinéma québécois soit presque en déchéance parce que les chiffres étaient baisse cette année, alors qu’aucun film à part Cruising bar deux n’avait dépassé la symbolique barre du million de dollars d’entrées…

    Ce dont on n’a pas tenu compte toutefois, et là était la malhonnêteté de la publication, c’est que tout ce que je le public avait à se mettre sous la dent en terme de films québécois, c’est Le Piège américain et Le Cas Roberge…

    Maintenant… si on s’attarde aux ventes et à la différence de celles-ci par rapport à l’année précédente, pourrait-on aussi s’attarder au contenu cinématographique qui a été publié en 2008, et essayer d’étudier si l’offre pouvait fournir à la même demande qu’en 2008?

    Je n’ai pas la réponse mais il semble que la quesiton est intéressante!!!

Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire