Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

À ceux qui auraient manqué Next Floor de Denis Villeneuve qui passait en décembre dernier au Monument National avec une dizaine d’autres courts métrages, sachez qu’il revient à l’affiche en janvier dans le cadre de l’événement Québec Gold. Cette fois, Prends ça court ! et l’ONF présentent les meilleurs courts métrages québécois de 2008. D’autres favoris qui étaient présentés au Monument reviennent également : Les Réfugiés d’Émile Proulx-Cloutier, Les anges déchets de Pierre M. Trudeau et Ça pis tout l’reste, de Patrick Boivin.

À ne pas manquer du 9 au 15 janvier à Ex-Centris et du 17 au 21 janvier au cinéma ONF


La battue de Guy Édoin, 20 min, dernier volet de la trilogie Les affluents, débutée avec Le pont, suivi de Les eaux mortes, gagnant d’un Jutra. Ce dernier opus a remporté le prix International Film Guide Inspiration Award au Festival international du film de Toronto;


Synthétiseur de Sarah Fortin, 11 min, présente un « road-movie »… en transport en commun. Il a été sélectionné au Festival International du film de Toronto, Festival du nouveau cinéma, Cinéma du Québec à Paris et a remporté deux prix à Prends ça court!;


Drux Flux de Theodore Ushev, 5 min, film muet entre figuration et abstraction qui illustre l’écrasement de l’homme moderne par le rouleau compresseur de la performance. Mention honorifique pour le meilleur film d’animation expérimental/abstrait au Festival international d’animation d’Ottawa;


Next Floor de Denis Villeneuve, 12 min, court métrage mettant en scène un banquet luxueux et grotesque. Collectionnant les prix et les mentions, il a remporté des prix dans pas moins d’une douzaine de festivals internationaux dont le prestigieux prix du meilleur court métrage de la semaine internationale de la critique 2008 à Cannes;


Ça pis tout l’reste de Patrick Boivin, 13 min, honoré par deux prix à Prends ça court!;


Les anges déchets de Pierre M. Trudeau, 5 min 30 sec., court d’animation 3D qui met en scène des personnages animés en images de synthèse dans un décor en matières recyclées. Présenté au Festival des films d’Abitibi-Témiscamingue et Planet in Focus International Environmental Film & Video Festival entre autres;


La maison que personne ne voit de Jean Malek, photomontage sur l’isolement et la folie d’un homme avec un texte magnifique de Jean-Philippe Payette;


Passage de Karl Lemieux, 15 min, prix de la meilleure musique dans un court métrage international du Hamburg International Short Film Festival et Grand Prix du jury Prends ça court 2008;


Le nœud cravate de Jean-François Lévesque, 12 min, le film pose un regard critique sur le monde du travail et illustre en douceur la puissance de l’espoir, Prix du meilleur court métrage au Festival des films du monde de Montréal.


Antoine Godin


Cet article a été publié le lundi 5 janvier 2009 à 16:53 et est classé dans Cinéma Québécois, Court métrage. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire