Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

De temps à autre l’annonce d’une nouvelle série est un peu plus excitante que les autres. C’est le cas actuellement avec Doll House, un nouveau drame de FOX, mettant en scène Eliza Dushku, connue essentiellement le rôle de Faith, l’autre « Slayer » de Buffy The Vampire Slayer. Pour être honnête, ce n’est pas vraiment elle qui rend la nouvelle excitante, elle m’est toujours apparue un peu nunuche et son jeu est trop forcé pour être réellement entrainant. Sa « performance » dans Tru Calling était aussi quelconque que la série, et ses diverses apparitions sur le grand écran n’ont jamais été plus mémorables que les films qu’elle a sélectionnés. Non, l’intérêt se trouve dans le retour de Joss Whedon, le créateur de Buffy, Angel et Firefly, qui malgré un départ assez houleux du petit monde de la télévision, déclaration fracassante à l’appui, se voit retourner travailler pour la chaine qu’il hait le plus. Au moins ça évitera qu’il ne tue d’autres superhéros de comics. Je suis toujours en deuil de l’élimination cavalière de mon personnage favoris, Kitty Pride, dans le dernier opus en date de Astonishing X-Men.

Il nous revient donc dans le rôle de créateur, scénariste et accessoirement réalisateur sur cette série dont Eliza Dushku sera la co-productrice. Je me demande comment elle a bien pu le convaincre de s’embarquer dans cette aventure, mais de l’avis même de Whedon, « ce ne sont plus les mêmes gens qui sont à la tête de la division Divertissement de FOX« , ils ne lui ont pas fait ce qui a été fait à Firefly à l’époque et qui a causé son dégout du milieu. Quoi qu’il en soit, l’idole de toute une génération est de retour sur le petit écran.

La prémisse de Doll House est intéressante, la série tourne autour d’Echo, une « Active » ou « Poupée », c’est à dire une personne dont la personnalité a été effacée et qui peut être reprogrammée afin d’accomplir divers types de missions, bonnes ou maléfiques, au loisir du client qui en loue les services. Cependant, Echo n’est pas comme les autres « poupées », en effet, elle commence à reprendre connaissance de son identité.

L’exploitation de l’homme par l’homme, vue par Whedon, promet d’être un fascinant voyage, si FOX laisse vivre la série. Pour le moment, les signes semblent bons, 13 épisodes ont été commandés et la série est prévue pour avoir le même traitement que Fringe, c’est à dire un temps d’antenne plus important du fait d’une réduction des publicités pendant la diffusion. Chaque épisode fera donc environ 49 minutes au lieu des 43, voir 42, minutes standards. Ce sont 6 à 7 minutes qui pourront être utilisées pour développer plus profondément les personnages ou les situations. C’est une initiative de la nouvelle direction des divertissements qu’on ne peut qu’applaudir. Bien que limitée aux deux grosses nouveautés de la saison, on peut espérer que, si le succès est au rendez-vous, la formule sera élargie à plusieurs autres drames à succès.

Quoi qu’il en soit, j’ai bien hâte à janvier pour visionner ce nouveau morceau de l’oeuvre de Whedon, en espérant qu’il sera aussi bon que les précédents.


Cet article a été publié le lundi 3 novembre 2008 à 14:21 et est classé dans DollHouse, Drame, Eliza Dushku, FOX, US, Whedon. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire