Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

Voici maintenant presque deux mois que je joue avec un de mes derniers gadgets, le camescope HDV Canon HV20. Remplacé récemment par le HV30, cette machine a été nommée camescope de l’année 2007 par le très respecté site camcorderinfo.com. Malgré le manque de contrôles manuels dignes de ce nom (ayant travaillé avec du matériel professionnel Betacam SP dans une vie antérieure, je suis assez exigeant de ce côté), je dois avouer que ce petit engin mérite les éloges qui lui ont été faites. La qualité d’image, obtenue grâce à un capteur CMOS de 2048×1536 pixels, une optique très précise et un processeur Digic DV II très capable, est excellente. De plus, ce camescope fut le premier dans sa gamme de prix (en dessous de 1000$) à proposer un mode 24p, considéré par les vidéastes amateurs comme le Saint Graal dans la recherche d’une image la plus cinématographique possible, 24 images/seconde étant la fréquence utlisée au cinéma.

En vérité, ce mode 1080/24p présente quelques difficultés techniques à ne pas négliger, et qui le rendent hors de portée des amateurs qui ne sont pas vidéophiles avertis. En effet, si le capteur est progressif, l’enregistrement se fait toujours en 1080/60i, les images progressives étant soumises à une répétition de trames 3:2 afin de convertir 24 images en 60 trames par seconde. De plus, l’engin n’enregistre pas les marqueurs facilitant un désentrelacement éventuel dans le flux MPEG-2 enregistré sur la cassette. Donc, pour récupérer un flux 24p à partir de ce qui est enregistré par ce camescope, un désentrelacement intelligent avec détection de la séquence 3:2 s’impose. Si des logiciels gratuits (comme AVIsynth) permettent cette manipulation, leur usage est réservé à des experts n’ayant pas peur d’écrire ou de rechercher des scripts sur internet pour ce faire. Une solution payante, et beaucoup plus simple, existe, livrée avec le codec CineForm, un codec vidéo basé sur la technologie des vaguelettes, qui offre une qualité d’image visuellement sans perte au prix de fichiers relativements lourds mais néanmoins plus simples à manipuler dans un logiciel de montage que des flux MPEG-2. Le logiciel de capture livré avec les diff`rentes versions de CineForm permet non seulement d’extraire les flux 24p, mais en plus de redimensionner la vidéo en 720p ou même en SD très simplement pour les projets ne nécessitant pas la résolution complète offerte par le format.

Un des gros avantages liés à ce camescope très populaire est aussi la communauté qui s’est formée autour.  Le site HV20.com est un forum rassemblant des vidéastes de tous horizons utilisant les camescopes Canon HV20 et HV30, et est une mine de renseignements pour tous. On y découvre entre autres les multiples accessoires qu’il est possible de monter sur l’engin. Pour maximiser le potentiel de cette petite machine, certains dépensent presque dix fois son prix en accessoires, que ce soit en microphones, adaptateurs optiques 35mm (pour obtenir une profondeur de champ réduite) ou systèmes de stabilisation, en passant par les systèmes de rails et autres adaptateurs XLR pour maniaques de l’enregistrement.

En attendant la venue de la caméra d’entrée de gamme Scarlet de chez RED (annoncée lors du dernier NAB, ce bijou promet la possibilité de filmer en 3K, soit des images d’une définition maximale de 3072 pixels de large, pour moins de 3000$), le HV20 et son descendant le HV30 (qui dans sa version NTSC propose la possibilité de tourner en 1080/30p, bien plus simple à gérer que le 24p dans la plupart des logiciels de montage) restent des engins très appréciés de tous les réalisateurs indépendants, et ce à juste titre.

Tags: , , , , , , , , ,


Cet article a été publié le mercredi 23 juillet 2008 à 22:45 et est classé dans Caméscope, Canon. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire