Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

money1.jpgC’est sans grande surprise que Toshiba a finalement lancé la serviette et abandonne la production de lecteur et enregistreurs HD DVD. Après trois ans d’une guerre entre deux formats DVD haute définition voulant s’imposer comme la norme c’est Sony, avec le format Blu ray qui remporte la mise. Le 19 février 2008 aura marqué la fin du format HD DVD. Certains parleront de la fin d’une guerre; une affirmation valable dans la mesure où il ne reste plus qu’un format haute définition.

Nous avions écrit sur ce site, il y a deux ans, qu’une ‘’guerre ’’ servait aussi ses propres intérêts. Revenons sur le sujet.

L’industrie de la vidéo et le conditionnement du marché
Cette guerre a conditionné le marché et les consommateurs a un changement; à une évolution du DVD standard à la haute définition. Pourquoi cette évolution vers la haute définition est si importante? Une affaire de gros sous. Le marché du DVD plafonne depuis au moins deux ans. Il y d’abord des ventes de titres en régression doublée d’une pression du marché qui favorise des prix à la baisse. Au bout du compte, c’est moins de revenus pour les grands studios (les majors). Pour les grands studios la haute définition est l’espoir de donner un nouveau souffle à des profits en recul. Pour les plus importants manufacturiers (Sony, Toshiba, Panasonic, Pioneer, etc.) le marché des lecteurs DVD, sans être devenu moribond, n’est plus aussi rentable. Soutenir la compétition avec la Chine et autres pays asiatiques en mesure de fabriquer des lecteurs DVD à prix dérisoire est pour le moins ardu. Les marges de profit sont moins importantes. La Chine et les autres pays asiatiques ne sont pas encore en mesure de produire des lecteurs haute définition à prix abordable. Vous aurez compris que cela laisse la place aux grands manufacturiers qui contrôlent le marché et font de plus importants profits.
En un sens la guerre des formats HD (haute définition), malgré des effets pervers, a conditionné les masses au changement. Un changement qui tant pour les grands studios que pour les plus importants manufacturiers est capital.

Hollywoodland
Cette guerre aura plus que servi les intérêts des grands studios hollywoodiens et la promotion de leurs produits. Pas un jour sans que certains médias (essentiellement américains) ne portent attention aux moindres faits et gestes des grands studios dans cette guerre. La moindre annonce prend des proportions que nous qualifions d’exagérer. Deux exemples viennent tout de suite en tête. Le premier est la sortie de Transformers en HD DVD. On se souvient qu’à l’automne 2007 le réalisateur de ce film, Micheal Bay, avait fait une jolie crise en apprenant que Paramount/Dreamworks (distributeur de Transformers) se rangeait dans le camp HD DVD. La nouvelle fut reprise jusqu’à sur saturation. Par ricochet les médias ont cité Transformers quantité de fois, donnant encore plus de publicité à ce film. Cette œuvre, d’une logique militariste inquiétante, mériterait t’il autant d’attention? Surement pas. La ‘’guerre ’’ des formats HD aura certainement contribué a créer un engouement encore plus grand pour ce film.
Autre exemple, cette fois dans le cadre du CES 2008 qui c’est tenu à Las Vegas début janvier 2008. Fox et le consortium Blu ray présentent la technologie BD-Live. Le titre ayant servi à démontrer cette technologie fut Alien vs. Predator: Requiem…Pathétique choix. Une œuvre mineure pour qui on a créé des attentes. Encore une fois la nouvelle fut reprise jusqu’à plus soif donnant une visibilité exagérée à un quasi-navet cinématographique.

Porter intérêt au marché de la vidéo et ne focaliser que sur le ‘’guerre’’ des formats haute définition c’est jouer le jeu des grands studios en faisant directement, et à outrance, la publicité de leurs produits. Finalement, cela n’est pas tellement différent du marché du cinéma où les grands studios ont développé quantité de techniques pour monopoliser tout l’espace médiatique.
Cette focalisation exagérée se fait au détriment de cinémas nationaux, d’œuvres indépendantes ou plus en marge qui ont beaucoup moins d’espace médiatique.

Peut-être pour cette seule raison on restera amer de cette guerre des formats haute définition…

Tags: , , , ,


Cet article a été publié le mardi 19 février 2008 à 20:30 et est classé dans Analyse. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire