Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

À moins d’être un ermite, impossible de ne pas avoir entendu parler de la sortie du dernier DVD de Céline Dion le 11 décembre 2007. Nos médias québécois ont tous, presque systématiquement, repris la nouvelle. Et, ils n’ont pas diffusé la nouvelle qu’une fois, mais jusqu’à sursaturation. Un peu plus, et on nous donnait les ventes en temps réel.

Les critiques de ce DVD? Dithyrambiques! Après cela, plus rien. Les producteurs DVD ont un nouveau standard et une nouvelle référence à laquelle se comparer. Criterion, le célèbre éditeur DVD américain qui a offert parmi les meilleures productions DVD, n’a qu’à se rhabiller.

Navrant de voir certains chroniqueurs devenir, d’un coup, spécialistes du DVD. Mais en fait ce n’est pas tant le DVD de Céline Dion qui intéresse ces gens, mais plutôt le nom de Céline. Parce que ce nom quasi magique fait vendre de la copie.

Il y a environ un an paraissait en DVD le documentaire de Spike Lee When the Levees Broke. Une superbe production relatant le sort réservé aux victimes de l’ouragan Katrina. Quel sort nos médias ont-ils réservé à cette sortie DVD? À peu près aucune couverture médiatique. On va finir par croire que les « noires » de la Nouvelle-Orléans, ça ne fait pas vendre de la copie; le dernier truc de Céline, oui…

Ce n’est pas la première fois qu’un tel phénomène se produit. Automne 2006, paraissait le volume 1 de Passe-Partout en DVD. Quantité de médias ont profité du « buzz » Passe-Partout pour se faire du capital.

C’est toute une presse qui se nourrit d’un système bien rodé ou de bureaux de relations publiques, agents et médias semblant marcher main dans la main.

Embêtant aussi cette sortie DVD de Céline Dion car cela occulte complètement d’autres parutions DVD tout autant importantes. Avec une telle place donnée à ce DVD, il n’y a plus d’espace pour aborder la sortie d’autres titres également d’intérêt.

On parle se souvent de complaisance des médias québécois envers les artistes d’ici. À la lumière de cette sortie DVD et du traitement médiatique donné à ce produit, on finira par croire que cela est vrai.

En son temps, Hubert Aquin, écrivain et intellectuel, avait parlé de la fatigue culturelle du Canada français. En 2007, il faudrait peut-être commencer à parler de l’abdication intellectuelle des médias québécois…


Cet article a été publié le dimanche 23 décembre 2007 à 17:32 et est classé dans Humeur. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



2 commentaires



    B. Proulx

    dit (27 décembre 2007 à 18:23):

    Je suis tout a fait d’accord.Les medias quebecois ont totalement perdu le nord avec

    la sortie du dernier DVD de Celine Dion. Ou est passe leur sens critique?Il faut

    dire que TVA et Archambault ont participe a fond de train dans cette operation de

    lavage de cerveaux. Quere plus intelligent ,Radio-Canada,TQS,la Presse,le Soleil et

    toutes les petites revues a potins ont emboite le pas. Pas fort,pas fort du tout.

    C’EST CELINE…C’EST CELINE.. C’EST CELINE………OUPS MON DENTIER….

    Mathieu Daoust

    dit (30 décembre 2007 à 10:11):

    Bonjour,

    Que Sony/BMG (le distributeur), Archambault et Les Productions J moussent la vente de leur produit est normal. Ces compagnies sont là pour faire des sous.

    Le problème je crois est quand toute une presse (supposément indépendante) perd les pédales et devient le relais d’une grosse machine marketing. C’est la que ce système m’agace.

    A bientôt.

Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire